En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Actualités

Les EcoResponsables aux Assises Nationales du Développement durable : le texte du manifeste

Publié le lundi 9 décembre 2013 10:09 - Mis à jour le lundi 9 décembre 2013 10:12

Lors de la plénière de clôture des Assises Nationales du Développement Durable, les jeunes EcoResponsables et les conseillers régionaux jeunes ont présenté leur manifeste devant une salle attentive:


"Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs,

A l'occasion des 7èmes Assises Nationales du Développement Durable et à la demande du Conseil régional de la Région PACA, des Jeunes des Régions Bretagne, Guadeloupe, Ile de France, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA, Pays de la Loire, Picardie et Rhône-Alpes, se sont mobilisés dans un seul et unique but, vous proposez de façon concrète, des objectifs à construire ou à améliorer dans notre intérêt mais aussi dans celui des générations futures.

Tout le monde connait la définition du développement durable : "Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs". Il serait bien de sortir du dictionnaire et de passer aux travaux pratiques.

 


Les faits sont là et ils deviennent têtus !
Nous ne pouvons plus nous permettre :
- D'entretenir une relation à sens unique avec la nature en l'exploitant comme si elle n'était qu'une ressource ;
- De mener le même train de vie sans en mesurer les conséquences.

Aujourd'hui nous parlons de réchauffement climatique,
Nous parlons de la destruction de la biodiversité,
Nous parlons de la destruction des fonds marins,
Nous parlons de la disparition d'espèces entières.

Nous parlons, nous parlons beaucoup, il est temps d'agir.

Nous devons gérer les ressources de façon plus saine,
Nous devons protéger les espèces,
Nous devons privilégier de façon plus équitable la répartition des ressources,
Nous devons aider à la mise en place de circuits courts,
Nous devons favoriser la recherche pour des énergies plus propres.

Aujourd'hui il est nécessaire d'avoir un modèle de développement
- plus viable,
- mariant le social, l'économique et l'environnemental.

A la suite de nos échanges, nous, jeunes adultes, nous nous adressons à vous aujourd'hui et vous proposons des actions en matière d'éducation, d'emploi, de soutien financier, de transport, d'actions associatives et de politiques territoriales. Ces propositions sont connues, elles ont comme fil directeur de pouvoir être mises en application rapidement (certaines le sont déjà) par toutes les Régions.

En matière d'éducation
Changer les comportements et les mentalités passe par la formation et l'éducation auprès des plus jeunes avec des actions pédagogiques ludiques, dans le but de sensibiliser aux différents aspects du développement durable.
Vous devez :
- Mettre en place une journée de sensibilisation au développement durable basé sur le modèle de la journée Défense et Citoyenneté.
- Généraliser la présence d'éco-délégués dans les lycées (comme pratiqué en Picardie et dans les Pays de la Loire), qui favoriserait l'accès à une meilleure information et pourrait être à l'initiative de projets (tri, éco-constructions, constructions bioclimatiques, consommation alimentaire, gaspillage, compost, etc...)
- Développer l'accès des formations "développement durable" pour les équipes éducatives et techniques des établissements scolaires.

En matière d'emploi
Dans une suite logique d'accompagnement à l'emploi, créer une articulation des compétences régionales liant la formation des jeunes, le développement économique des entreprises et les dispositifs d'accompagnement des particuliers dans leurs projets durables.
En matière de soutien financier
Vous devez :
- Favoriser l'innovation par le financement de la recherche à la fois fondamentale et appliquée.
- Sur le principe de précaution, rétablir la confiance entre les citoyens, les autorités publiques et la communauté scientifique.
- Rééquilibrer les subventions en faveur des entreprises et associations d'économie sociale et solidaire responsables.
- Aider l'agriculture biologique afin qu'elle devienne rentable.
- Multiplier les aides publiques à titre individuel et/ou collectif pour encourager l'utilisation des énergies renouvelables afin que chacun ait un accès aux solutions énergétiques durables.

En matière de transport
Vous devez :
- Développer le réseau et l'accès aux transports en commun en site propre afin de diminuer la pollution, de désenclaver les territoires et les populations et tendre ainsi vers une meilleure justice sociale.
- Favoriser la création d'énergie électrique locale pour limiter les pertes dues au transport et dans le même temps récupérer les pertes calorifiques.

En matière d'actions associatives
Vous devez :
- Développer les jardins partagés et pédagogiques en invitant les habitants des quartiers à s'y associer.
- Aider, financer et valoriser le travail des associations d'éducation à l'environnement et au développement durable.

En matière de politiques territoriales
Vous devez :
- Imposer aux collectivités que les infrastructures construites ou réhabilitées soient cohérentes avec les techniques de construction bioclimatique actuelles afin de mettre en place l'autosuffisance énergétique des bâtiments publics.
- Agir à notre échelle en étant cohérent avec nos projets, par exemple sur les catering des réceptions des différents CRJ, encourager des repas issus de l'agriculture biologique locale et des contenants 100% recyclables. Tenter de les généraliser à toutes les réceptions.
- Généraliser un système de recyclage de nos déchets où les citoyens paieront proportionnellement à leur production de déchets, ce qui favorisera le tri.
- Développer la continuité des espaces naturels en aménageant les toits, les espaces verts urbains, en installant des abris à insectes et à petits animaux, permettant la valorisation des éco systèmes locaux.
- Créer un guide numérique des "bons plans" locaux (ou sur format papier recyclable) pour encourager à vivre et à consommer durablement (covoiturage, récolte alimentaire, friperie, épicerie et garage solidaires, troc, etc...)
- Penser la ville de demain en encourageant les innovations durables telles que le développement des circuits courts, la méthanisation et les nouvelles techniques de traitement des eaux.

Alors oui, chacun peut et doit, jouer un rôle à son échelle ; chacun doit se sentir concerné.
Aujourd'hui, le discours ambiant est fataliste, nous y entendons soit de l'indifférence, soit de la résignation.
La solution miracle n'existe pas, arrêtons de l'attendre.

Notre vision idéale du monde pour demain serait de vivre dans un monde plus juste, plus équilibré et qui aurait réduit les inégalités qui le frappent. Nous souhaitons un monde qui puisse faire face à la crise grâce à une cohésion renouvelée et une meilleure solidarité ; un monde où le travail s'envisagerait de façon durable.

Nous les jeunes sommes dans une démarche de groupe, notre manière de fonctionner est coopérative et nous devons nous sentir écoutés, aidés et entourés pour pouvoir participer et se convaincre des solutions que nous pouvons mettre en œuvre.  Soyons solidaires et engageons-nous pour dépasser un projet qui peut paraître utopique mais possible.
L'attentisme est un luxe que nous n'avons pas.
Nous comptons sur les régions qui ont déjà mis en place des actions qui s'avèrent être efficaces et productives, elles doivent être appliquées et généralisées à plus grande échelle pour permettre un développement équitable pour tous.

Arrêtons de parler.
Agissons."