En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Ressources

Tous les articles (6)
  • Fiche repère : Gouvernance et démarche de développement durable en établissement

    1
    Publié le jeudi 5 avril 2012 11:42 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2012 11:54

    L’émergence de nouvelles problématiques, de nouveaux acteurs, la multiplicité des centres de décision, la finitude reconnue de la planète posent la question de nouveaux modes de gouvernance comme une manière renouvelée de penser et d’agir, de prendre des décisions, de mener des politiques d’aménagement, de développement, d’éducation, en lien avec des valeurs repères, une éthique en développement durable. La communauté éducative devient acteur de ces nouveaux modes de prise de décision. L’Ecole n’étant pas « hors sol », il s’agit de gérer la multiplicité des injonctions, d’intégrer les parties prenantes à la construction des décisions, de penser l’intrication des échelles (spatiales et temporelles) tout en se donnant des marges de manoeuvre dans le respect des règles. En fait, de penser l’Ecole comme une microsociété ouverte, créative et riche en initiatives, pour tendre vers la formation d’un citoyen planétaire.

  • Fiche repère : évaluation et reconnaissance d'une démarche globale d'EDD

    1
    Publié le jeudi 5 avril 2012 11:53 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2012 11:53

    Evaluer c’est : un principe, une démarche, des outils. Parce que la conduite d’une démarche globale de DD/EDD ne va pas de soi, il convient de reconnaître le travail et d’en apprécier la qualité dans le cadre d’un processus d’amélioration continue.
    L’évaluation partagée, pensée comme consubstantielle de la démarche, se déroule donc tout au long de celle-ci et prend à la fois en compte des critères de qualité, des indicateurs d’impact (résultats) et de suivi. Elle permet de porter un regard croisé, distancié, selon la double perspective du DD et de l’EDD (action et réflexivité). C’est un outil de pilotage, d’animation, de régulation, de négociation/médiation, de valorisation/communication, de reconnaissance de ce qui a été engagé, qui ouvre des marges de progrès. Elle prend des formes variées, à des moments différents (fiches actions, compte rendu annuel,…). L’évaluation peut être envisagée dans une optique de « labellisation ».

  • Notions clés : Agenda 21 (d'établissement de formation)

    1
    Publié le jeudi 5 avril 2012 11:36 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2012 11:37

    Un Agenda 21 est une démarche collective d’établissement qui vise à répondre aux enjeux du développement durable (DD) et qui contribue à l’intégration de l’éducation pour le développement durable (EDD) par la communauté éducative. Cela implique de questionner globalement les métiers et formations, les pratiques pédagogiques et éducatives, l’organisation et le fonctionnement, ainsi que l’ancrage territorial de l’établissement dans la perspective du DD. Cette démarche volontaire prend sens dans le projet d’établissement.

  • Notions clés : être "éco-délégué(e)"

    1
    Publié le jeudi 5 avril 2012 11:30 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2012 11:32

    Les « éco-délégué(e)s » partagent une même envie d'agir collectivement pour le développement durable (DD) dans leur établissement et au-delà. Accompagnés, ils peuvent former un groupe d’apprenants, volontaires, élus ou non, qui contribuent, avec d’autres acteurs de la communauté éducative et du territoire, à la mise en oeuvre de la démarche de développement durable de l’établissement. Ils participent à la généralisation de l'éducation pour le développement durable (EDD).

  • Notions clés : le développement durable

    1
    Publié le jeudi 5 avril 2012 09:54 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2012 10:23

    Les fondements de la société moderne et industrielle, basés sur l’idée de progrès et de maîtrise de la nature, se révèlent insuffisants pour relever les défis d’un monde de plus en plus complexe. Le développement durable est une nouvelle manière de penser et d’agir sur le monde. Tendre au développement durable, c’est donc réduire nos impacts (empreinte écologique ?), en concevant et expérimentant, à différentes échelles, de nouveaux modèles de développement :

    • plus responsables à l’égard de nos contemporains, de la nature et des générations à venir ;
    • plus performants pour aborder la complexité (démarche systémique) ;
    • plus en phase avec l’émergence d’une nouvelle citoyenneté (implication des acteurs dans les débats, territorialisation des politiques…).
      Il s’agit, avant tout, de questionner nos modes de vie actuels pour mieux habiter la planète.